A quel genre appartient Rhim ?

Voici quelques explications de base pour ceux qui ne sont pas très au fait de cette activité ludique souvent méconnue, voire affublé d'idées fausses.
En premier lieu, distinguons les différentes catégories de jeux de rôle, appelés aussi JDR ou RPG (version anglaise "Role Playing Game" plus couramment utilisée pour les jeux vidéos). Rhim appartient à la catégorie Jeux de Rôle sur table ou Jeux de Rôle papier, souvent confondue à tort avec les RPG vidéos sur console ou PC/Mac, catégorie beaucoup plus connue du grand public mais la plupart du temps très éloignée des vrais Jeux de Rôle sous forme de livre et se jouant autour d'une table. Rhim n'est donc pas un jeu vidéo. Mais peut être un jour, qui sait...une adaptation... :) Le JDR papier ou sur table est une activité ludique assez ancienne, dont les origines remontent à la fin des années 60 et dont le premier pionnier à grand succès (encore aujourd'hui) fut Donjons & Dragons publié en 1974. Mais les principes reposent sur des fondements bien plus anciens encore. Je m'arrêterai là pour l'historique du JDR, pour plus de précisions, voir wikipedia ou faites un tour sur Imaginez.net.

Comment ça se passe concrètement et simplement ?

Vous avez un univers, dont l'ensemble des informations historiques, contextuelles, graphiques, techniques etc. sont synthétisées dans un livre. Cet univers peut être imaginaire ou non et de n'importe quel style, genre, époque (Actuel, futuriste, médiéval, fantastique, terrestre, space opera, cyberpunk, horreur etc.). Il peut même reprendre un univers déjà existant comme Le Seigneur des Anneaux, StarWars, ou n'importe quel univers décrit dans un roman. Ce livre que l'on appelle LdB (Livre de Base) n'est pas un scénario prédéfini. Il ne fait que fournir toutes les informations nécessaires au meneur de jeu et aux joueurs pour préparer une partie. Des scénarii préécrits peuvent en revanche être disponibles sous formes de suppléments ou documents téléchargeables sur Internet. Le but du JDR est justement d'écrire sa propre histoire dans un univers qui nous plaît au travers d'un personnage fictif que l'on incarne comme un rôle au théâtre ou cinéma, à la différence qu'on vous donne juste un scénario, on ne vous impose pas votre rôle. Hum confus tout ça...Décryptons un peu. Une personne que l'on appelle Meneur de Jeu ou MJ (ou maître du jeu mais cela peut paraître ambigu pour ceux qui ne connaissent pas), prépare un scénario à partir de l'univers de JDR choisi, au moyen du livre. Ce peut être un scénario d'enquête, de découverte, d'évasion, de survie...tout est possible ! Les joueurs, qui peuvent connaître l'univers ou non, se créent un personnage de leur choix, en se conformant au système de jeu et explications du MJ. Ce personnage est synthétisé sur une fiche de personnage avec toutes ses caractéristiques et son histoire si besoin.

Matériel et personnel nécessaires aux parties

Les besoins matériels en JDR sur table sont assez restreints de manière générale. Papier, crayon, fiche de personnage, des dés (suivant le système de jeu), une bonne table avec pizza/bière (mais d'autres carburants existent !!), une bonne dose d'imagination, et une ambiance détendue. Certains jeux se jouent même sans aucun matériel. Joueurs : entre 2 et 5 en moyenne, bien qu'il n'y ait pas de limite explicite. Certains JDR peuvent accepter 10 joueurs et plus, mais la gestion devient vite trop complexe pour le MJ et parfois ennuyeuse pour les joueurs.

Déroulement

Lorsque tout le monde a préparé son personnage, il est temps de se plonger dans la partie qui dure en moyenne 2-3h. Mais là encore il n'y a pas de limites, certaines parties peuvent durer 12h et plus, mais même avec des pauses il est parfois dur de conserver son attention autant de temps. De fait parfois les parties très longues deviennent des chroniques, divisées en parties de 2-3h sur plusieurs mois, au rythme que l'on souhaite. L'introduction du MJ est importante car elle doit immédiatement plonger les joueurs dans l'imaginaire de la partie. Il se met à décrire oralement comme un narrateur omniscient, tout le contexte, décors, personnages qui entourent les joueurs. Il peut également leur fournir des informations individuelles que les autres joueurs ignorent. Puis chaque joueur, tour à tour se met à décrire ce qu'il fait, ses actions, dans une totale liberté, en jouant son rôle comme s'il jouait une pièce de théâtre. C'est ce qu'on appelle le RolePlay (RP). Rapidement le MJ donnera un but ou une mission aux joueurs, ne serait-ce que se rassembler dans un premier temps si leurs personnages ne se trouvent pas aux mêmes endroits (par exemple, tout dépend du scénario). Pour cela il utilise des Personnages non-joueurs (PnJ) qu'il incarne lorsqu'il en a besoin pour interagir avec les personnages joueurs (PJ). Actions Les joueurs ont toute libertés sur leurs actions, tout en respectant une certaine cohérence. Mais certaines actions ne sont potentiellement pas une réussite assurée (sauter au-dessus d'un mur, crocheter une serrure, épier une conversation, ou encore monter à cheval) C'est là qu'intervient le coeur du système de jeu proprement dit. Le but est de savoir si le joueur réussit ou non son action, au moyen de tests d'action. Ces tests se font le plus couramment au moyen de jets de dés (sauf pour Rhim :)) en comparant des résultats, prenant en compte la difficulté de l'action et les capacités du personnage. C'est au MJ de diriger et contrôler ces tests et de confirmer au joueur s'il a réussit totalement, partiellement ou pas du tout son action, et de lui décrire les conséquences. Vous connaissez déjà les bases du déroulement d'une partie de JDR papier ou sur table. Pas compliqué hein ? Ainsi les joueurs tenteront d'atteindre les buts fixés soit par eux-mêmes soit par le MJ. Ils devront faire preuve d'un RolePlay convainquant, réaliste, cohérent, et rester tout aussi cohérents dans leurs actions. Néanmoins certains jeux peuvent offrir de jouer dans un univers totalement absurde où tout est possible, ce qui peut être particulièrement amusant.

Règles absolues ?

Il n'y en a pas. Ce que je vous ai décrit n'est qu'une petite partie non exhaustive de l'univers du JDR, et tout le monde peut jouer comme il le souhaite, en accord avec les autres joueurs et le MJ. C'est un moyen de laisser libre court à son imagination.

Règles de bienséance et de bon déroulement ?

Bien sur on pourrait dire qu'il n'y en a pas non plus mais personnellement je pense que si. Pour qu'une partie se déroule bien et soit agréable pour tous comme un simple jeu de société, respecter les autres joueurs est très important. Respecter le MJ comme lui doit respecter les joueurs. Ne pas oublier qu'il ne s'agit que d'un jeu, et que le but est de passer un bon moment, entre amis ou autres personnes. Le MJ n'est pas un dieu ou un marabout manipulateur cherchant à faire passer des messages subliminaux pour qu'un joueur reste à jamais enfermé dans un personnage de tueur et joue son rôle dans la vraie vie. Son rôle est juste de mettre les joueurs en situation, de décrire ce qui se passe, d'assurer la cohésion entre les joueurs et le respect des règles, afin que cela soit un bon moment de détente, même avec le sérieux nécessaire. Les joueurs de leur côté ne doivent pas oublier qu'ils sont humains avant tout, et aussi qu'il ne s'agit que d'un rôle temporaire. Même en jouant un personnage, il faut toujours savoir faire la part des choses entre jouer et pourrir une partie. J'ai pu constater moi-même à quel point une première partie de JDR peut dégoûter et révulser radicalement quelqu'un si le MJ ou les autres joueurs en font une affaire de compétition, de supériorité voire même de règlements de comptes verbaux déguisés sous l'apparence ludique.

Conclusion

Mais si le JDR est pratiqué avec un bon esprit (comme n'importe quel jeu de groupe d'ailleurs), ce qui pour certains apparaît comme un jeu dirigiste, malsain voir dangereux s'apercevront vite qu'il s'agit simplement d'un jeu basé sur l'imagination, la spontanéité, le respect, l'ingéniosité, la culture et bien d'autres qualités qui en font un divertissement fort agréable, social, et souvent même ponctué de nombreux fous-rires !! En espérant que ce résumé du monde du JDR vous aura éclairé, et en espérant vous donner l'envie d'y goûter ! Rhim de son côté aura besoin de bêta-testeurs bientôt...voudrez-vous partager l'aventure ?